Le B.U.T. GEII, , une formation qui ouvre la voie à l’insertion professionnelle, aux écoles d’ingénieurs et aux masters (sur concours ou dossier).

Télécharger la plaquette

B.U.T. Génie Électrique et Informatique Industrielle

Axé sur l’innovation et le développement technologique, le B.U.T. GEII forme en trois ans les acteurs du monde de demain, en transmettant des connaissances et en développant des compétences permettant d’œuvrer dans les domaines de la ville et de l’industrie du futur, des réseaux intelligents et connectés, des transports et de l’électromobilité, de l’aéronautique, des énergies renouvelables, de la santé, de l’audiovisuel, du spatial, etc.

Diplôme polyvalent, le B.U.T. GEII a pour mission de vous former en tant que cadres intermédiaires capables de mettre en place et gérer des installations électriques, de concevoir, réaliser, programmer et maintenir des cartes électroniques fixes ou embarquées (automobile, avionique, robotique, etc.), d’automatiser et de contrôler des processus industriels. Vous pourrez aussi gérer et maintenir des réseaux informatiques industriels, analyser et développer des systèmes de traitement et de transmission de l’information.
En complément d’un tronc commun, vous choisirez une spécialisation progressive à partir de la deuxième année, en adéquation avec vos compétences et aspirations. À l’issue de vos deux premières années de formation, vous resterez titulaire du DUT GEII.

Vous vous appuierez sur de solides partenariats avec le monde industriel et scientifique, en réalisant au moins 22 semaines de stage en formation initiale, ou en suivant un parcours en alternance. Vous pourrez également bénéficier d’une expérience internationale vous permettant de développer des compétences linguistiques et interculturelles, dans les métiers et secteurs d’activité de demain.

Retrouvez toutes les informations relatives au B.U.T. GEII sur le site dédié : https://but-geii.fr/

PARCOURS B.U.T. GEII à Bordeaux

Automatisme & Informatique Industrielle (AII)

À travers sa coloration, ce parcours met l’accent sur l’automatisme et la robotique, domaines incontournables dans le secteur de la production industrielle. Avec la révolution numérique de l’industrie de futur, ce parcours vous rendra apte à installer et à programmer des systèmes automatisés (automates, robots et vision) qui assureront la conduite et le contrôle des procédés industriels. Vous découvrirez ce que l’industrie du futur apporte comme nouvelles façons d’organiser les moyens de production, en plaçant le numérique (l’internet des objets (IoT), le jumeau numérique, la réalité augmentée ou virtuelle, l’intelligence artificielle, le Cloud, le Big Data, la cybersécurité, etc.) au cœur des moyens de fabrication.
Ces outils communicants, grâce à l’essor des nouveaux réseaux informatiques industriels, vous apporteront des solutions pour mettre en place des systèmes de contrôle (supervision et Interface Homme-Machine) qui permettront l’aide à la conduite des installations, leur surveillance, la traçabilité des produits et le suivi des consommations d’énergies.

Électricité et Maîtrise de l’Énergie (EME)

Ce parcours, grâce à une coloration dans le domaine de la gestion de l’énergie, vous rendra apte à encadrer des équipes de techniciens et à travailler en collaboration avec les ingénieurs sur les phases d’étude, d’essai et de réalisation, à suivre la production des systèmes de conversion de l’énergie électrique et à intervenir dans les processus de maintenance.
Ce parcours vous permettra d’intégrer les secteurs liés à la production et la distribution de l’énergie électrique, à l’installation électrique industrielle, aux transports urbains et ferroviaires, aux véhicules électrifiés, à la marine, à l’aéronautique et au spatial, à la sûreté de fonctionnement des systèmes industriels, aux convertisseurs électromécaniques et d’électronique de puissance, au stockage de l’énergie électrique, aux robots industriels ou humanoïdes, aux drones, aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique.
Avec le parcours Électricité et Maîtrise de l’Énergie, participez à la mutation numérique des entreprises et à la transition énergétique vers le monde de demain (industrie du futur, smart grid, smart city) !

Électronique et Systèmes Embarqués (ESE)

La force de ce parcours réside dans l’électronique et les systèmes embarqués. Il vous amènera à concevoir, réaliser et analyser des systèmes électroniques et microélectroniques mixant électronique analogique et numérique. Les systèmes embarqués présentent la particularité d’être des dispositifs autonomes dans leur fonctionnement et dans leur alimentation, capables de communiquer leurs données par voie hertzienne ou par voie optique (infra rouge, fibre optique). Ils sont construits par association de différents composants électroniques autour d’un microcontrôleur ou d’un microprocesseur qui exécute un programme (en langage C, Python, etc.). Ces systèmes embarqués sont présents dans de nombreux objets du quotidien mais aussi dans nombre de pans de l’industrie. En entreprise, vous serez ainsi appelé à encadrer des équipes de techniciens et à travailler en collaboration avec des ingénieurs. Vos missions consisteront à concevoir, intégrer, programmer, installer, mettre en communication et maintenir tous ces équipements électroniques. Les applications concernent les domaines tels que la domotique (système d’alarme, station météorologique, commande à distance, etc.), la robotique (robots mobiles, bras manipulateurs, etc.), les transports, l’aéronautique et le spatial (systèmes d’aide à la conduite, drones, nano-satellite, etc.), l’audiovisuel (salles de contrôle aérien, pc sécurité, etc.), la santé (collecte et analyse des données vitales pour des soins optimaux en temps réel, etc.), l’agriculture connectée (gestion automatisée des parcelles agricoles, etc.), le sport (calcul de la vitesse d’un tir, etc.), les objets connectés (IoT : Internet des Objets) ou encore l’intelligence artificielle (IA). Avec le parcours Électronique et Systèmes Embarqués, prenez part à cette révolution industrielle et sociétale !

Admission

Le B.U.T. GEII est une formation ouverte aux lycéens issus des filières générales ou technologiques ayant fait le choix d’un parcours avec une forte coloration scientifique et aux étudiants en réorientation.

L’admission se fait sur examen du dossier : appréciations des professeurs, notes, assiduité, fiche avenir, projet de formation…

Les candidatures en BUT sont gérées par la plateforme Parcoursup.

Les attendus pour le B.U.T. Génie Électrique et Informatique Industrielle sont les suivants :

Compétences Générales

  • Être actif dans sa formation : écouter, participer et avoir envie d’apprendre.
  • Avoir une maîtrise du français permettant d’acquérir de nouvelles compétences, de comprendre un énoncé scientifique et de rédiger une solution à un problème.
  • Avoir un niveau suffisant en anglais pour progresser pendant la formation afin d’extraire les informations d’un document technique rédigé en anglais et de pouvoir échanger oralement ou à l’écrit sur un sujet technique.
  • Détenir des connaissances de base en bureautique et être capable d’évoluer dans un environnement numérique.

Compétences techniques et scientifiques

  • Montrer sa motivation et sa curiosité pour la technologie et les sciences en général.
  • Mobiliser des ressources pour répondre à une problématique scientifique et technique.
  • Élaborer un raisonnement structuré et adapté à une situation donnée.

Qualités humaines

  • S’impliquer dans ses études et fournir un travail régulier, nécessaires à la réussite.
  • Avoir l’esprit d’équipe, être capable de s’intégrer et de participer activement aux travaux de groupe.
  • Faire preuve d’autonomie et d’initiative.

Éléments pris en compte pour examiner la candidature

  • Résultats obtenus au lycée et dans les formations post-bac dans le cas d’une réorientation.
  • Motivation et implication dans toutes les matières, retranscrites au travers des appréciations de l’équipe pédagogique (assiduité et comportement).
  • Connaissance des matières de la spécialité et intérêt pour le B.U.T. GEII.

Dans chaque académie, 50 % de places devraient être réservées aux bacheliers technologiques pour les B.U.T. de spécialité proche.

Lire la suite >

Le B.U.T. en alternance

Les étudiants du B.U.T. qui suivent la formation en alternance sont répartis dans divers secteurs d’activités au sein d’entreprises telles que : THALES, EDF, ENEDIS, SNCF, RTE, SAFRAN, DASSAULT, FORD, Cimenterie CALCIA, SUEZ…

Ils occupent des postes de chargés d’affaires, animateurs, techniciens en contrôle électrique, robotique, automatismes, déploiement de bases de données, réseaux…

L’alternant est rémunéré et acquiert une expérience professionnelle qui est aujourd’hui un atout majeur pour une insertion rapide dans le monde du travail.

L’enseignement étant semestrialisé, l’entreprise recrute en Contrat de Professionnalisation un jeune ayant déjà validé les 2 premiers semestres (semestre 1 et semestre 2 = 1ère année de DUT).

Le Contrat de Professionnalisation débute à l’issue de cette 1ère année et dure 24 mois selon le schéma suivant :

Pendant le temps passé à l’IUT, l’étudiant salarié suit normalement les cours du semestre 3 et du semestre 4 (S3 et S4 = 2ème année de DUT).

Avantages pour l’alternant

  • Formation rémunérée avec immersion longue au sein de l’entreprise.
  • Acquisition d’une expérience professionnelle.
  • Encadrement par un tuteur industriel et soutien d’un tuteur pédagogique.
  • Obtention du DUT GEII identique à celui obtenu par la voie classique.

Avantages pour l’entreprise

  • Alternance annualisée répondant totalement aux besoins des entreprises.
  • Insertion d’un jeune dans une équipe de travail et dans un processus de production sans comparaison avec une alternance « classique ».
  • Salaire 65 % du Smic pour les – de 21 ans (et 80 % de 21 à 26 ans), application de la réduction loi Fillon.
  • Frais de formation pris en charge tout ou partie par l’OPCA.
  • Réponse à l’obligation de recruter 5 % de salariés en contrat d’alternance.
  • Pas de prime de précarité à verser à l’issue du CPro CDD.
  • Modèle de pré-recrutement.

Pour plus d’informations

Monique THOMAS, Responsable Formation Continue

  • Par téléphone : 05 56 84 58 84
  • Par courriel : fca-agen-gradignan@iut.u-bordeaux.fr

Rachid MALTI, Responsable Pédagogique

  • Par téléphone : 05 56 84 57 55
  • Par courriel : rachid.malti@u-bordeaux.fr

Parcours Robotique

Le parcours robotique est une formation scientifique et technologique inter-départements dans laquelle les compétences en conception, intégration, programmation et maintien en conditions opérationnelles de robots.

Les activités seront développées sur des robots mobiles, collaboratifs et industriels.

Le recrutement

La formation compte environ 20 étudiants de DUT.

Il faut :

  • Être inscrit dans un DUT proposant le parcours (GEII, GMP, INFO ou MP)
  • Candidater à la rentrée de septembre.

L’admission dans le parcours robotique est issue de l’étude des candidatures ainsi que d’un entretien.

> Consulter la plaquette du parcours robotique

Le séquencement

Lors du 1er semestre, le parcours robotique est une option. Il est intégré pleinement à votre formation à partir du semestre 2.

Afin de ne pas surcharger le volume horaire de votre formation, des enseignements du DUT (GEII, GMP, INFO, MP) sont remplacés par les activités du parcours robotique, à la hauteur de 64h pour le semestre 2 et de même pour le semestre 3. Au semestre 4, le parcours robotique est à plein temps, en incluant le stage de 10 semaines en lien avec la robotique.

Les thèmes abordés

Une vue globale des différents thèmes abordés lors de la formation.

Les projets étudiants

À noter que l’Université de Bordeaux organise la RoboCup 2021, coupe du monde de robotique autonome : https://2021.robocup.org

Témoignage

La robotique est un secteur qui se développe énormément, dans l’industrie comme dans notre quotidien.

Le Parcours robotique est un parcours transversal pluridisciplinaire visant à nous faire appréhender la robotique.

Au cours de mes deux ans dans ce parcours, j’ai étudié, entre autres, la conception 3D, la géométrie dans l’espace, les différents types de capteurs, la programmation python et les différents types de robots qui existent.

La proximité entre les étudiants et les professeurs a développé un esprit de convivialité qui a été apprécié par tous au sein du parcours robotique. Nous avons ainsi pu bénéficier d’un cadre de travail épanouissant.

Pour ma part, ce parcours a été riche en découvertes, avec des conférences, des TPs, des Workshops. Ce parcours m’a aidé à mieux déterminer mon avenir professionnel. Grâce à ce dernier, je souhaite désormais m’orienter vers un master en mécatronique pour pouvoir travailler dans le domaine de la robotique.

Godefroy GIRY
Promotion GEII 2019-2021

Parcours euro

Le groupe euro permet aux étudiants de suivre une partie des enseignements du B.U.T. en langue anglaise. Ce parcours est également associé à un stage effectué à l’étranger.

Admission

L’admission au parcours euro se fait au cours du deuxième semestre. Le processus de selection prend en compte l’autonommie, la motivation et le niveau en anglais.

Contenu

  • Architecture of a microcontroller – Tutored assignment and Practical assignment / Architecture de microcontrôleur – Travaux dirigés et pratiques 32h
  • Continuous time linear system control theory – Practical assignement/ Automatique – Travaux Pratiques 35h
  • Electronics of devices and circuits – Tutored assignment and Practical assignment / Electronique analogique – Travaux dirigés et pratiques 39h
  • Networks – Tutored assignment and Practical assignment / Réseaux – Travaux dirigés et pratiques 42h
  • Study and design of polytechnical project / Projets et Etudes et Réalisations 50h

Stage à l’étranger

Les étudiants du groupe euro font un stage à l’étranger au cours du S4. Grâce à des partenariats avec des laboratoires de recherche dans le monde entier, des stages sont proposés au Japon, aux USA, au Canada et dans divers pays Européens.

Note Bonus

Barème : 10 > 0% ; 12 > 1% ; 14 > 2% ; 16 > 3% ; 18 > 4% ; 20 > 5% sur toutes les UE du semestre . Cette règle est définie dans le règlement intérieur de l’IUT, ce bonus est identique à ceux concernant les activités telles que le sport, musique, etc.

Responsables

  • Serge Bouter
  • Jean-Paul Guillet
  • Timothée Lévi